Sauvons le phare de Moguériec

Pour contacter l’Association “Sauvons le Phare de Moguériec”

Sauvons le phare de Moguériec

1 Place de la Mairie
29250 SibirilFrance

06 77 57 67 06

Envoyer un Email

Il était une fois
L’histoire s’est passée dans l’temps où du temps y’en avait encore…
C’était y’à longtemps, dans l’ancien temps, quand on croyait encore à l’éternité…
Au beau milieu de tout ça, on plantait des parcelles de patrimoine…
On bâtissait pour que ça dure, pour que ça éclaire, pour que ça protège…
On faisait du beau, du vaste, du solide…
Les phares éclairaient autant les marins que les terriens…
Les pierres disaient la vie des hommes…
Tout était « «repère »
Et on grandissait en buvant dans le fond de la gamelle de l’histoire !

Il était une fois
Mais à la porte du siècle fou, l’histoire nous a joué un sale tour…
L’éternité a fait place à l’immédiateté, à la facilité…
Les phares n’intéressent plus les poètes mais fascinent les comptables…
Les pierres sonnent creux comme de vieilles légendes vides…
Si on pouvait, on ferait disparaître même les étoiles…
Pas toutes, seulement celles pour lesquelles « on n’a plus les moyens »…
Le patrimoine s’écrit à l’encre débile…
Advienne qui pourrira…

Il était une fois
Le patrimoine continue de frapper à la porte de notre « maintenant »…
Il insiste…
Ne cherchons pas « qui ne fait pas » ou « qui ne fait plus », qu’importe…
Croyons seulement en ce que l’on peut faire ensemble…
Et partout des coeurs se retroussent…
On se souvient…
On tire des fils de mémoire pour se faire des lignes d’avenir…
On se remonte les manches, on retape, on restaure, on ressuscite…
On réveille le vent, celui qui tient l’espoir et le cap…
C’est plus un phare qu’on remet debout, c’est la fierté des gens qui va avec…
Ce ne sont plus des pierres que l’on relève,
C’est du lien social, de l’aventure collective, de l’histoire commune que l’on se crée…
A tire d’ailes, on se réinvente de l’éternité et des demains sans pareils…
Nos citadelles, on les bâtit dans le coeur des hommes,
Et ça, c’est plus grand encore !